Le bulletin parlementaire du PS : 36 %!

Avec une moyenne plafonnant à 36 % selon notre jury, le bulletin des socialistes est peu digne d’une équipe de professionnels. À trop vouloir faire des élus des moutons, le parti risque de se faire piquer sa petite laine!

Thierry Giet (9/10): Le Liégeois travaille discrètement, négocie discrètement, est très discret en campagne. Mais son travail parlementaire est saisissant!

Qualité: Compétence

Défaut: Trop pragmatique et pas assez politique

Camille Dieu (7/10): Sa compétence et son assiduité sur les dossiers qui lui tiennent à coeur (service public) font de l’ex-syndicaliste une mandataire crédible.

Qualité: Connaissance des dossiers

Défaut: Plus proche du président que du PS

– Patrick Moriau (7/10): Le PS compte très peu d’hommes libres et compétents. Le bourgmestre de Chapelle-lez-Herlaymont assure et assume!

Aujourd’hui décédé, nos sincères hommages

Qualité: Le coeur

Défaut: Gauche old school

– Talbia Belhouari (6,5/10): La petite protégée de FlupkeMoustache,trop discrète sur sa législature, a tout de même fait preuve d’une présence assidue aux assemblées,chose rarissime dans son clan!

Qualité: L’honnêteté à l’état pur

Défaut: Plus mouton que bergère

– Mohammed Boukourna (6,5/10): Le dernier député ouvrier est recalé. Il fallait aimer les homos! Il laissera ses voix, en partant, à Gaston.

Qualité: Un homme du peuple, un vrai

Défaut: Cancre du PS Love

– Véronique Ghenne (6/10): Un bon travail, une réelle volonté, il lui manque juste un peu de planches et demain, elle sera présente partout. La suppléante de Fla-Fla est l’avenir du PS en brabant wallon.

Qualité: Jeune, femme, compétente

Défaut: Manque d’assurance

– Alain Mathot (6/10): Plus socialiste que Liégeois, plus David Hasselhoffque Don Corleone, il lui reste à prouver qu’il est moins magouilleur que les autres.

Qualité: Plus subtil que le père

Défaut: Moins utile que le père

– Bruno Van Grootenbrulle (6/10): Populaire et sympa, la mayeur d’Ath traite quelques dossiers, mais pas trop quand même!

Qualité: Un socialiste comme on les aime à la campagne

Défaut: Refuse les combats

– Colette Burgeon (5/10): La soeur du plus célèbre touriste coréen est une dame d’appareil sans éclat, mais qui fait nombre. Se situant entre passé et présent, elle n’incarne pas la rénovation, et représente donc l’avenir du PS.

Qualité: Sa présence

Défaut: Son immobilisme

– Jean-Marc Delizée (5/10): Le Couvinois ne récolte pas les fruits électoraux de son travail. Mais il sera, un jour, récompensé, pour ses efforts.

Qualité: Connaissance de ses dossiers

Défaut: Ne sera jamais que l’ombre de Claude Eerdekens

– Valérie Deom (5/10): La Namuroise aura réussi à ne pas se mouiller à l’ambiance de son USC. Une valeur sûre par défaut.

Qualité: Gentille femme de Namur

Défaut: De Namur, trop gentille, et femme

– Karine Lalieux (4,99/10): Boulot, relations, boulot, compétences, boulot, coups de coudes, boulot… La relève du PS bruxellois, quitte à tuer les autres…

Qualité: Très compétente

Défaut: Trop ambitieuse

– Jean-Pol Henry (4/10): Aussi compétent que peu actif, le carolo préfère la vie aux emmerdes.

Qualité: Grande intelligence

Défaut: Grande fainéantise

– Jean-Claude Maene (4/10): Le miraculé de Beauraing fait avancer ses dossiers, sans plus.

Qualité: Connaît les problèmes des siens

Défaut: Ne connaît pas les problèmes des autres

– Eric Massin (4/10): Ex bon petit soldat du maréchal Van Cau, nouveau bon petit traître au service d’Elio, il aura réinventé la révolution carolo.

Qualité: Semble différent des autres

Défaut: Renégat et opportuniste

– Yvan Mayeur (4/10): Le prince des parvenus, le nombril des réseaux. Plus présent aux soirées Bobo que dans la rue (surtout en hiver), il représente le déni des valeurs socialistes, et incarne l’angoisse par rapport à l’avenir du socialisme bruxellois.

Qualité: Fait vivre la presse satirique

Défaut: Ne recrute pas encore dans les rédactions. Dommage, vu les avantages en nature…

– André Perpète (4/10): Comme son nom l’indique, il est plus doué pour parler foot ardennais que politique.

Qualité: Humain et bon vivant

Défaut: Ne pense pas assez à l’évolution des choses

– Annick Saudoyer (4/10): Peu passionnée, et encore moins passionnante!

Qualité: Gentille

Défaut: Sans vouloir être méchant, elle est effectivement gentille

– Marie-Claire Lambert (3,5/10): Bénie soit l’alternance imposée par le PS liégeois sur ses listes. Une affaire également pour le parti, qui gagne un joli bouton-poussoir pour les votes!

Qualité: Pousse bien sur le bouton

Défaut: A part ça…

– Jacques Chabot (3/10): Au pouvoir par accident, le Waremmien y est venu bien trop tard. L’époque de l’empire romain – du pain, du sexe et des jeux – aurait fait de l’homme un empereur.

Qualité: Bon vivant

Défaut: Obsédé

– André Fréderic (3/10): Archétype du socialo archaïque, c’est la politique des copains d’alors! Malgré un manque d’utilité publique, il sera toujours en place après le 10 juin.

Qualité: Son réseau d’amitié avec Michel Daerden

Défaut: Se croit au-dessus des lois

– Yvon Harmegnies (3/10): Malgré une existence parlementaire datant de 1981, il n’est connu que dans sa région douroise, et encore!

Qualité: La vitesse de croisière de son action

Défaut: L’inaction

– Sophie Pécriaux (2/10): Son seul gros dossier de la législature fut la conception d’un avenir libéral et bilingue à un enfant du Hainaut.

Qualité: Participe proactivement au rapprochement nord-sud

Défaut: Excitée par son contraire

– Danielle Van Lombeek-Jacobs (1/10): Aussi bien au fédéral que dans sa région, c’est l’incompétence à l’état pur! Une erreur de casting liégeois représentant déjà le passé.

Qualité: De longs cheveux bien propres

Défaut: N’a pas peur du vide

– Alisson De Clercq (0,5/10): Par son seul nom, et malgré un manque d’utilité digne d’un bilboquet, elle aura réussi à emmerder son président, son parti, son père, son parrain.

Qualité: A déjà un passé

Défaut: N’a plus d’avenir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *