Dans la lutte des places…c’est Gaston qui fracasse

L’Internationale n’a jamais si bien porté son refrain : au parti autoproclamé défenseur des travailleurs, c’est la lutte… pour les places éligibles. Pour preuve, à la présentation de la liste de l’arrondissement de BHV à la Chambre, une surprise plutôt désagréable attendait Mohamed Boukourna, le troisième meilleur score de sa liste en 2003, et conseiller communal à Koekelberg. Malgré un travail acharné et une présence aux séances exemplaire et peu coutumière du mandataire PS moyen, le bougre se voit rétrogradé à la 6e place de sa liste. Une place qui, après un exercice arithmétique des plus simples, se révèle totalement inéligible.

Pourquoi écarter de la Chambre un si bon élément ? Certes, Mohamed Boukourna ne rassemble pas tout le monde par ses positions sur le mariage homosexuel, et sur le fait qu’il incarne l’anti-disciple au doigt sur la couture du pantalon.

Mais une autre raison ne viendrait-elle pas titiller les vieux bronzes ? Il y a de cela quelques temps, Laurette a envoyé une communication interne pour se féliciter de l’arrivée de papa Gaston sur la liste du sénat, le « dernier ouvrier siégeant au parlement »Ce qui est bien mal connaître son parti, puisque Mohamed Boukourna est également ouvrier ! Saisi, ce dernier a renvoyé un communiqué pour préciser les faits, en rappelant son existence. Laurette n’aurait pas apprécié… Face au risque de faire de l’ombre prolétarienne sur Gaston Ier, la fatwa fut lancée sur le probablement futur ex-député. Les tensions étant palpables en interne et par les temps qui courent, les opportunistes n’ont alors pas manqué d’enfoncer le bouchon, sous les yeux observateurs de Lolo et Moureaux, telle Karine Lalieux, qui aurait prétendu à un immobilisme de Boukourna. Belle fraternité ! De son côté, Mohamed Boukourna, en bon prince, continue à y croire et salue même l’arrivée de Gaston au Sénat, qui pourrait bien débloquer la problématique des retraites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *